Quel chauffage choisir ?

Vous devez remplacer votre chaudière ou changer d’installation de chauffage ? Vous vous demandez quel chauffage choisir ? IZI confort, filiale à 100% d’EDF vous aide à faire le bon choix, économe en énergie et compatible avec votre budget.

Les nouveaux systèmes de chauffage améliorent votre confort et réduisent de façon notable la consommation énergétique de votre installation grâce à leur rendement plus élevé. Ils offrent par ailleurs une diminution des coûts de fonctionnement et une réduction de l’impact sur l’environnement.

En cumulant les aides financières disponibles avec les économies d’énergie générées par une installation moderne et performante, la décision de rénover s’avère assez vite avantageuse.

La chaudière gaz condensation

  • C’est la chaudière la plus performante. Elle est robuste, fiable et efficace.
  • En exploitant la chaleur contenue dans les gaz brûlés, la chaudières gaz à condensation ou très haute performance énergétique (THPE) permet d’atteindre une efficacité énergétique de 105%.
  • Elle permet ainsi d’économiser jusqu’à 30% d’énergie par rapport à votre ancienne chaudière. C’est aujourd’hui le nouveau standard et la seule à être éligible au crédit d’impôt.

La pompe à chaleur air/eau

  • La pompe à chaleur est un système très performant. Alimentée à l’électricité, elle permet de capter les calories de l’air ambiant (intérieur ou extérieur) pour les restituer dans votre logement pour le chauffer à moindre coût. Une telle installation peut diviser votre facture par 2 voire par 3.
  • Elle nécessitera un réseau de radiateurs à eau. La pompe à chaleur sera idéale dans une maison isolée avec des radiateurs fonctionnant à basse ou à moyenne température. 
  • Son fonctionnement est optimisé lorsqu’elle est couplée à une chaudière gaz..

Fonctionnement de la chaudière à condensation

En exploitant la chaleur contenue dans les gaz brûlés, la chaudières gaz à condensation ou très haute performance énergétique (THPE) permet d’atteindre une efficacité énergétique de 105%.

En remplaçant votre ancienne chaudière par un modèle basé sur la technologie de la condensation, vous pourrez réduire votre consommation de combustible de 30% par rapport à un ancien système de chauffage.

Dans son principe de fonctionnement, la chaudière gaz à condensation récupère la vapeur d’eau présente dans les gaz de combustion sans l’évacuer par les conduits de fumée. L’énergie récupérée s’appelle la chaleur latente. L’eau du réseau est ainsi préchauffée pendant que les températures de fumées passent de 200°C à 50°C.

Le combustible une fois brûlé part dans la cheminée sous forme de vapeur d’eau. Celle-ci est utilisée pour préchauffer l’eau du circuit de chauffage en lui évitant ce travail de chauffe.

Fonctionnement de la pompe à chaleur

Une pompe à chaleur air – eau prélève de la chaleur à l’extérieur de la maison pour la restituer dans un réseau d’eau chaude raccordé à des radiateurs, à un plancher chauffant ou un chauffe-eau.

La pompe à chaleur est donc une solution performante pour capter et produire de la chaleur à partir de l’énergie gratuite puisée dans l’environnement.

Les grandes étapes du fonctionnement d’une pompe à chaleur air–eau :

  • Évaporation
  • Les calories captées à l’extérieur sont récupérées par un évaporateur contenant un liquide frigorigène. Sous la chaleur, le liquide se transforme en gaz.Le fluide frigorigène est choisi de manière à s’évaporer à des températures très basses (exemple : à pression atmosphérique, le R410A couramment utilisé se vaporise à -52°).
  • Compression
  • Ce gaz à basse pression est aspiré par un compresseur. La compression élève la température et la pression du gaz.
  • Condensation et transmission de la chaleur
  • Le gaz chauffé passe par un condenseur dans lequel circule l’eau du circuit de chauffage. En devenant liquide, il libère ses calories pour chauffer à l’eau de circuit de chauffage. Celle-ci alimente ensuite différents émetteurs de chaleur du bâtiment : plancher chauffant, radiateurs basse température, chauffe-eau…
  • Refroidissement
  • En passant dans le détenteur, le liquide chute en température et en pression. Il remonte ensuite vers l’évaporateur pour recommencer un nouveau circuit.En inversant le trajet des calories, puisées à l’intérieur et rejetées à l’extérieur, la pompe à chaleur peut aussi rafraîchir le bâtiment en été.
  • Le COP (Coefficient de Performance énergétique)
  • En passant dans le détenteur, le liquide chute en température et en pression. Il remonte ensuite vers l’évaporateur pour recommencer un nouveau circuit.En inversant le trajet des calories, puisées à l’intérieur et rejetées à l’extérieur, la pompe à chaleur peut aussi rafraîchir le bâtiment en été.
  • La performance d’une pompe à chaleur Air-Eau est définie à l’aide de son COP (qui caractérise la capacité de l’appareil à restituer de la chaleur).Pour faire circuler le fluide frigorigène, il est nécessaire de faire fonctionner un compresseur qui consomme de l’électricité. Toutefois, l’électricité consommée pour le compresseur est inférieure à l’énergie récupérée. En moyenne, pour 1kWh d’électricité consommée, 3kWh sont restitués dans le circuit de chauffage. Le COP est défini de la manière suivante : Puissance calorifique restituée / Puissance électrique consommée. Le COP saisonnier pour une PAC Air-Eau est alors de l’ordre de 3.
icone4

La chaudière : il existe deux possibilités d'emplacement​

La chaudière murale gaz : pratique pour de faibles besoins de chauffage

Particulièrement compacte, elle est plus adaptée aux environnements restreints comme une cuisine ou une salle de bains et peut-être installé dans un espace non ventilé. Elle est conseillée pour les appartements et les maisons de petites surfaces.

La chaudière au sol gaz : puissante pour des besoins de chauffage importants​

D’un plus grand encombrement, elle se pose au sol. Elle offre une grande puissance de chauffage et permet de couvrir des besoins importants en chauffage et eau chaude sanitaire avec des ballons intégrés allant jusqu’à 200L. Parfaitement adaptée pour chauffer entièrement une grande maison, elle est également plus robuste qu’une chaudière murale ce qui lui assure une durée de vie plus longue, de 20 à 30 ans contre 15 ans pour la chaudière murale. Son prix est également plus élevé.

Remplacer ma chaudière
par une pompe à chaleur

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur Air-Eau est idéale pour un logement individuel neuf bien isolé ou la rénovation d’une maison chauffée avec une énergie fossile.

Il existe plusieurs modèles de PAC, mais généralement votre installation se compose :
D’un bloc extérieur, équipé d’un ventilateur
D’un bloc intérieur
D’un ballon d’eau chaude, si celui-ci n’est pas intégré au module intérieur

Installation groupe extérieur PAC Air-Eau

Le groupe extérieur de la pompe à chaleur Air-Eau doit être installé dans une zone aérée pour augmenter l’échange avec l’air et optimiser ses performances.

Le groupe extérieur fonctionne avec un ventilateur qui produit un peu de bruit. Il doit donc être placé de manière à ne pas gêner le voisinage et de préférence à l’écart des chambres.

Privilégiez une pose en champ libre plutôt que contre un mur. Evitez de placer le groupe extérieur dans un coin.
La PAC peut être posée sur un socle en béton ou un châssis métallique équipé de plots vibratiles.

Installation groupe intérieur PAC Air-Eau

Le groupe intérieur de la pompe à chaleur air / eau se placera très facilement dans un local technique ou à l’emplacement de l’ancienne chaudière. Le groupe est raccordé au circuit existant de chauffage.

Le volume de circuit de chauffage

Pour optimiser le fonctionnement de la pompe à chaleur et allonger sa durée de vie, il est nécessaire de s’assurer que le volume de l’installation est d’au moins 12 litres/kW installé. Cela évitera à la pompe à chaleur de faire des cycles courts et d’endommager prématurément le compresseur.

 

Découvrez nos offres d'entretien​​​

IZI confort propose un service d’entretien de votre équipement par des techniciens chauffagistes experts​​

VOIR LES CONTRATS D'ENTRETIEN >