Tout savoir sur le chauffe-eau thermodynamique (CET)

Que vous soyez locataire ou propriétaire, le choix de votre chauffe-eau est primordial pour assurer le confort optimal de votre logement. Afin d’optimiser votre confort tout en réduisant vos factures. Il est nécessaire de se diriger vers des technologies plus performantes, plus économes et plus respectueuses de l’environnement.
C’est le cas avec le chauffe-eau thermodynamique, une pompe à chaleur n’assurant que la production d’eau chaude.
Les experts de IZI confort vous disent tout ce que vous devez savoir avant d’investir dans un CET. Suivez le guide !

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau thermodynamique ?

Un chauffe-eau thermodynamique est un ballon dont l’eau est chauffée par une pompe à chaleur qui exploite l’énergie contenue dans l’air. C’est de l’aérothermie. Une résistance électrique y est ajoutée, en sécurité, pour éventuellement palier un manque de calorie dans l’air ou un dysfonctionnement quelconque.


Grâce à cette technique utilisant une énergie gratuite et renouvelable (l’air), le CET permet d’atteindre jusqu’à 75% d’économies d’énergie, à la différence d’un chauffe-eau traditionnel ou d’une chaudière classique.
Il permet donc de réaliser des économies assez conséquentes et de fait, d’amoindrir considérablement vos factures ! De plus, ce type d’installation étant éligible aux aides à la rénovation énergétique, il va sans dire que l’achat de votre chauffe-eau thermodynamique pourra être rapidement rentabilisé.

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique  ou CET

Il existe deux types différents de chauffe-eau thermodynamiques, à choisir en fonction de votre besoin, mais surtout de la configuration de votre maison : 

  • Le chauffe-eau thermodynamique monobloc, intégrant directement la pompe à chaleur ainsi que le ballon d’eau chaude. 
  • Le chauffe-eau thermodynamique bi-bloc (ou split), dont la pompe à chaleur est placée en extérieur du logement avec une liaison frigorigène qui la relie au ballon d’eau chaude situé à l’intérieur.
Choisir un chauffe eau thermodynamique

Comment fonctionne un chauffe-eau thermodynamique ?

La pompe à chaleur du CET intègre 4 éléments principaux :

  • L’évaporateur qui est un réseau de tuyaux de gaz frigorigène qui sont en contact avec l’air;
  • Le compresseur qui va comprimer le fluide frigorigène devenu gazeux ;
  • Le condenseur qui va restituer la chaleur du gaz comprimé ;
  • Le détendeur qui va rendre sa pression initiale au gaz afin qu’il reprenne un état liquide.


L’évaporateur capte l’énergie contenue dans l’air par contact avec son réseau de tubes contenant un fluide frigorigène. Ce fluide va ainsi être réchauffer par l’air et passer de l’état liquide à gazeux afin d’être comprimé par le compresseur qui va en augmenter la pression et la température.
C’est la chaleur de ce gaz frigorigène fortement comprimé qui, via le condenseur (échangeur thermique), va réchauffer l’eau contenue dans le ballon.
Enfin le gaz frigorigène va passer dans le détendeur qui va lui rendre sa pression initiale et son état liquide afin de répéter ce cycle.


Si jamais la température de l’air extérieur s’avère trop basse ou que le besoin d’eau chaude augmente fortement, le CET dispose d’une résistance électrique pour prendre le relais de la pompe à chaleur. Cela a pour avantage de vous assurer de ne jamais subir de coupure d’eau chaude.

Les différentes sources d’air

Le choix de la source d’air dans lequel votre CET va capter des calories détermine la méthode de son installation.

L’air ambiant du local dans lequel il est installé ;
L’air recyclé par un dispositif VMC (ventilation mécanique contrôlée) couplé au CET ;
L’air extérieur.

Utilisation de l’air ambiant

Le CET monobloc absorbe les calories provenant directement de dans l’air de la pièce dans laquelle il est installé. Cette pièce ne doit pas être chauffée, mais doit être impérativement hors gel. Il s’agit en général d’une buanderie ou d’un garage bénéficiant de ’une dimension d’au 10 m² au sol minimum. Le chauffe-eau doit disposer nécessitant d’un volume minimum moyen de 20 m³ d’air à brasser pour assurer son bon fonctionnement.

Utilisation de la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

Cette fois-ci, c’est l’air extrait par la VMC couplée au CET qui sert de vecteur d’énergie à votre chauffe-eau thermodynamique. Cela permet donc à la fois de ventiler le logement et à la fois de chauffer l’eau. Cette méthode est donc très avantageuse.

Utilisation de l’air extérieur

Cette méthode, consiste à exploiter les calories contenues dans l’air extérieur avec le recours à une résistance électrique intégrée pour pallier au manque de calories durant les périodes de températures trop basses (< 5°).


Dans le cas d’un CET monobloc avec prise d’air extérieur, deux gaines (diamètre 160mm) seront aménagées à travers le mur ou le toit de votre habitation pour l’amenée et la sortie d’air utiles à votre CET.


Dans le cas d’un CET bi-bloc (split) c’est la liaison frigorigène et un câble électrique qui traverseront (orifice 60mm) le mur de l’habitation pour relier le ballon à l’intérieur et la pompe à chaleur située à l’extérieur.

Comment choisir un chauffe-eau thermodynamique ?

Afin d’optimiser votre consommation d’énergie et de limiter vos dépenses, il est important de bien sélectionner le modèle de chauffe-eau thermodynamique correspondant à votre composition familiale, votre lieu d’habitation et votre mode de vie.
Vous devrez ainsi prendre en considération :

  • La capacité de stockage de votre ballon d’eau chaude. En moyenne, la consommation d’eau chaude journalière pour un adulte sera estimée à 50 litres, 150 litres pour un couple avec enfant et 200 litres pour un couple avec deux enfants.  
  • Le coefficient de performance ou COP, représentant le rapport entre la consommation d’énergie du CET et l’énergie qu’il restitue pour chauffer l’eau. Par exemple, un chauffe-eau bénéficiant d’un COP de 3 nécessitera 1kW d’électricité pour produire 3kW de calories. Un bon COP sera supérieur à 3.
  • Le temps de chauffe de l’eau. Pour bénéficier de performances optimales, il faudra compter entre 3 et 8 heures pour atteindre une température de sortie de chauffe-eau comprise entre 50° et 60°. Dans le cas contraire, les économies réalisées seront moindres.
  • Le niveau de bruit. Selon le lieu où vous souhaitez installer votre équipement, ce critère sera primordial afin d’éviter les nuisances sonores au quotidien.
  • La norme EN 16147 qui atteste d’un certain niveau de performances de votre CET

Combien coûte l’installation d’un CET ?

Les prix d’un chauffe-eau thermodynamique se situent entre 2 000€ et 4 000€ en fonction du volume d’eau chaude souhaité (100 à 300L) , du type de CET (Monobloc ou bi-bloc) et des travaux nécessaires à son installation dans votre logement. Afin de réduire votre budget total, vous pouvez bénéficier de nombreuses primes et subventions visant à favoriser l’utilisation des énergies renouvelables comme :

  • MaPrimeRénov’  
  • Le coup de pouce chauffage CEE
  • Les prêts à taux zéro (ex. Prêt IZI confort de notre partenaire Domofinance)
  • La TVA réduite à 5,5% 

Faire installer son chauffe-eau thermodynamique en toute sérénité

Afin d’obtenir un matériel de qualité ainsi qu’un équipement sécurisé, il est important de faire appel à un artisan certifié RGE pour procéder à l’installation de votre CET.
Chez IZI confort, toutes nos équipes bénéficient de formations techniques et de qualifications professionnelles. La certification QualiPAC ainsi que le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement, vous assurent les meilleurs services possibles concernant l’installation, l’entretien ou le dépannage de vos équipements de chauffage.


Vous pourrez ainsi profiter des conseils d’un expert et d’un accompagnement personnalisé pour le financement de votre projet, en bénéficiant des aides à la rénovation énergétique.

Contactez votre agence IZI confort

Vous allez aimer aussi aimer